Articles avec #reponse aux questions tag

Publié le 9 Décembre 2009

Un commentaire de K....

Je suis étonnée que vous ne fassiez pas la différence entre la libido potentielle et celle qui s'exprime. Je pense que la plupart des femmes ont une libido potentielle très forte mais que si elles la laissaient émerger, ce serait catastrophique pour elles. En effet, qu'en feraient-elles ? Il est clair qu'elles ont beaucoup moins de contrôle sur leurs psychisme que les hommes, et qu'elles deviendraient folles si elle laissaient leur énergie s'exprimer, sans pratiquer les yogas qui leur permettaient de maîtriser cela, et sans avoir d'amant capable de les satisfaire. Beaucoup d'hommes se prennent pour de grands pratiquants tantriques mais peu le sont.

La fille la plus coincée peut se tranformer en dakini folle quand elle trouve enfin quelqu'un qui lui permet de le faire.
Au fond, dire que les femmes ont une faible libido, c'est dire qu'elles ont une kundalini potentiellement moins puissante que celle des hommes, ce qui est complètement faux, puisque la femme est l'incarnation de la Shakti.

Il est très facile d'étouffer son désir et de dire ensuite de bonne foi qu'on n'en a pas, mais il me semble qu'il faut être un peu naïf pour le croire. 


Ma réponse à K.....



Tu fais référence à des notions philosophico religieuses que je comprends et qui sont aussi, pour une part, les miennes étant bouddhiste. Cependant dans ce blog, j'ai choisi délibérement de ne pas prendre en compte ces notions qui sont discutables, voire génantes pour certaines personnes en révolte contre les croyances religieuses. Mon but est surtout d'informer le plus grand nombre et surtout ici au Liban où je vis et où la plupart des jeunes en ont assez des tabous religieux.

Je m'en tiens à ce que je sais de part ma formation, de part ma pratique et mon expérience de vie de façon a rester neutre autant que possible car beaucoup de personnes se braque quand tu fais appel à la religion -en ça je les comprends....!

Mais pour abonder dans ton sens, je t'invite à lire, si ce n'est déja fait, l'ouvrage "Drukpa Kunley - le fou divin" qui confirme entierement ton opinion.

Une chose m'embete cependant dans tes arguments, c'est quand tu dis "il est clair qu'elles ont beaucoup moins de controle sur leur psychisme que les hommes et qu'elles deviendraient folle si elles laissaient leur énergie s'exprimer..."

Alors là...attention!!!! C'est le plus vieil argument, ,depuis l'antiquité gréco latine et les religions du Livre, qui ait été employé pour justifier l'oppression des femmes et l'écrasement de leur libido. Orgasme vient de deux racines grecques organ et orgein qui signifient "ce qui est doux et suave" et aussi "fureur, folie"

Plus proche de nous l'hystérie  qu'on appelait "la fureur utérine" vient de hysterion - l'utérus. C'est ainsi qu'on a théorisé la domination des hommes sur les femmes qui avaient tellement besoin du male et d'un Dieu sévere pour les controler pensait on!!!

Donc , je suis moins affirmatif sur ce point que toi. J'ai connu de nombreuses femmes qui étaient de "grandes coquines" et de vigoureuses amantes qui n'étaient pas pour autant incontinentes et qui controlaient fort bien leur libido explosive en ayant la maitrise parfaite du lieu, du temps et des personnes avec qui elles se laissaient aller à leur satisfaction.

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #Réponse aux questions

Repost 0

Publié le 7 Décembre 2009

La question d' A......

Bonjour et bravo pour ce site très éducatif.

J'ai la soixantaine et me suis toujours beaucoup masturbé depuis mon plus jeune âge, mais pas de façon compulsive (maximum 5 fois par jour, mais le plus souvent 2 fois).

Mon problème a toujours été le suivant: quand je me masturbais je pouvais faire durer très longtemps la montée vers le plaisir, à volonté dirais-je, alors que les rares fois où j'ai fait l'amour avec une partenaire j'éjaculais en quelques secondes (2 allers et retours en moyenne!). Mon record d'endurance a dû être d'1 minute.

Comment peut-on expliquer cette différence? Comment peut-on être très endurant en masturbation et éjaculateur (très) précoce en coït? (il m'est déjà arrivé d'éjaculer avant même de pénétrer dans la caverne magique)

Merci si vous avez une explication.

Ma réponse

Cher A....;

J'ai plusieurs idées à te soumettre concernant ton éjaculation précoce.

Déja, tu es devenu un expert de la masturbation et donc, sans t'en rendre compte, tu as appris à gérer le flux de ton désir et des sensations voluptueuses. En plus, tu n'es pas dans une dynamique d'échec en ce qui concerne la masturbation. On peut dire que tu abordes la masturbation avec un "moral de champion" :) :)

Je suppose de meme, que tu as peut etre un peu de mal à gérer ta relation avec une partenaire. Le pire des cas pour toi' c'est d'avoir une sexualité avec des amantes de passage qui ne pourront aps t'aider.

Le principe, c'est que tu établisses une relation stable et que tu parles de ton probleme avec cette femme de confiance. C'est dans ce type de relation durable et amoureuse, que ta partenaire pourra t'aider à gérer ta surexcitation. Il ne faut pas hésiter à prendre le conseil d'un sexologue qui pourra vous donner des conseils sur les méthodes pour gérer l'excitation.

Une autre idée, plus psychanalytique. L'éjaculation précoce est parfois associée à une hostilité inconsciente par rapport à la femme. L'homme exprime ainsi un sadisme au travers de son éjaculation précoce.

Pour toutes ces raisons, je te conseille fortement de consulter un psychothérapeute pour analyser ta relation avec les femmes et voir ainsi si ton probleme est un simple problème de gestion de la montée du désir et donc d'un défaut de "compétence" dans la gestion du désir dans la relation duelle ou bien s'il y a des causes psychologiques plus profondes.

A ton service, si tu as d'autres questions et merci de ta confiance.

Philippe

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #Réponse aux questions

Repost 0

Publié le 3 Septembre 2009

Commentaire de R.......

Bonjour Philippe;

 J'aimerais savoir si tu connaîs le "Traité de la Moelle" en Alchimie taoïste?
à bientôt Bisous

Ma reponse a R......

Non, R... Je ne connais pas ce traite. J'ai lu quelques traites qui contiennent dans leur titre la mention de la moelle, mais rien de plus...Ce que j'en sais, c'est qu'il sagit de pratiques sexuelles (Nei Kung de la moelle des os)qui vont permettre de transmutter l'energie sexuelle afin de regenerer la moelle des os mais pas seulement, car cela a des effets sur les muscles, les tendons, sur la quantite des graisses dans le corps etc.

Desole, je ne suis pas tres pointu sur le Taoisme. Je suis plutot un adepte du Tantrisme de la main gauche qui presente des points communs avec le Taoisme surtout dans la prise en compte de l'energie sexuelle pour atteindre un but - la longue vie dans le Taoisme et l'elevation spirituelle dans le Tantrisme.

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #Réponse aux questions

Repost 0

Publié le 3 Septembre 2009

 

Une question de N……

Bonjour Philippe,

Je suis en couple depuis 9 ans avec un homme que j'aime et qui m'attire énormément sexuellement mais dont je me sens parfois délaissée.

Il collectionne les photos pornographiques de femmes et de fesses de femmes dans toutes les situations possibles, il les classes les numérote, les range par thème : sodo, sexy toys, fist, fellation, soft (fesses), etc... Sa collection avoisine les 3000.

Il passe énormément de temps sur son ordinateur à rectifier, à regarder et à rechercher des photos nouvelles gratuites sur les pages d'accueil des sites pornos, quand il le fait plus souvent il commence à se cacher et à faire semblant de faire autre chose mais je le sens, j'ai des antennes pour comprendre ça et je trouve que parfois cela en devient trop important pour lui, un peu comme une drogue (il a déjà était dépressif, il a du mal à parler de lui de son passé de ses émotions, il se fâche si je le questionne, il n'a pas de contact avec sa famille).

Il fait des sauvegardes de ses fichiers d'images et de vidéos pornos dans divers supports informatiques de peur de les perdre ou que je l'en prive. Jusque là tout pourrai aller très bien mais il ne me regarde presque pas, ne me touche presque pas sexuellement dans la journée, il ne manifeste que très rarement verbalement son désir, il est parfois indifférent, il faut que cela soit moi qui fasse le premier pas le plus souvent pour qu'il se passe quelque chose de sexuel entre nous.

Je suis jalouse à cause de ma frustration, j'ai besoin qu'un homme, le mien surtout et surtout pas un autre (pourquoi, je ne sais pas), me regarde avec envie, me touche avec désir, j'ai besoin qu'il me montre son désir mais il ne le fait pas de lui-même, je dois presque lui demander de me toucher de me regarder, j'en suis malade.

En revanche nos ébats sexuels, quand ils ont lieu, une fois par semaine minimum ou 3 fois maximum, ils sont formidables et très satisfaisants à tous les niveaux ; mon homme est très inventif, très joueur, nous prenons tous les deux beaucoup de plaisir à donner et à recevoir, nous ajoutons aussi des sexy-toys et des laits corporels à nos ébats sexuels.

J'ai 47 ans et il en a 43, quand je l'ai rencontré il avait 35 ans, je pensais qu'il serait très "vert" (excusez l'expression) et aussi demandeur que moi et je souffre terriblement qu'il ne me montre presque pas son désir pour moi ; lorsque je m'en plains il se fâche et me traite de paranoïaque, j'ai peur que cette sexualité de scopophile ait plus de valeur que celle qu'il partage avec moi, je pense qu'il pourrait se passer de moi pour le reste de sa vie mais pas de ses photos X, il semble y tenir bien plus qu'à moi, j'ai le sentiment qu'elles ont plus d'importance pour lui que l'amour que je lui porte et que je lui fais, ses photos emblent vitales pour lui, comme une frome de nourriture (un traitement contre je ne sais pas quoi). Il me trouve pourtant à son goût me dit que je suis belle et qu'il m'aime mais je souffre d'avoir l'impression de passer après ses photos X.

J'ai consulté un psychiatre qui m'a dit ce ne sont que des images, pourtant il ne vous trompe pas, vous êtes devenue voyeuse de son voyeurisme, etc... Mais voilà j'imagine qu'il est plus excité par ses images que par moi, je suis malheureuse de ça, je me sens trahie, trompée avec des choses contre lesquelles je ne peux pas lutter, je me sens très inférieures à ces images et lui se fâche que cela me fasse si mal. Je l'aime mais je souffre, je voudrais bien ne plus souffrir de cela, je n'ai pas envie de me masturber, pas envie d'aller voir ailleurs, je suis accroc à lui et lui semble être accroc à ses images, c'est difficile, ça me rend déprimée, comment faire pour arranger tout ça ? Parfois j'accepte sa scopophilie mais quand je suis en manque de sexe et de reconnaissance de sa part parfois j'aurai envie qu'il ne soit plus scopophile, j'ai du mal à l'accepter quand je me sens délaissée et rejetée. Je ne sais pas si il est normal, j'ai peur qu'il soit trop dépendant des ses images et qu'il me laisse tomber pour elles, j'en suis devenue jalouse.

J"aimerai pouvoir gérer mes émotions et cette situation sans souffrir de frustration, il se fait désirer, il me fait languir, il me fait attendre à tel point que parfois j'en deviendrai violente, moi je suis incapable de patienter, de le faire attendre car je suis toujours dans l'attente. Voilà, j'espère que vous pourrez m'éclairer sur ce problème qui me ronge le cœur et l'esprit à tel point que j'en deviens parfois malade.

Merci de m'avoir lue. Bien cordialement

Ma reponse a N.......


Bonjour N….


J’ai lu avec attention ce que tu m’écris et je pense qu’il n’y a rien de vraiment dramatique même s’il y a des choses à régler entre vous.


Tout d’abord, je serais moins affirmatif que le psychiatre quand il te dit que tu es voyeuse de sa scopophilie. Je crois que ca n’a rien à voir avec le problème. Tu me décris  ton mari comme un homme introverti, dépressif et qui a du mal à exprimer ses émotions. Je pense qu’il te fait une belle crise de la quarantaine avec des angoisses qui se traduisent par un trouble obsessionnel compulsif(TOC). En terme psychanalytique, je te dirai qu’il fait un blocage au niveau anal – qui – entre autre – se caractérise par la compulsion, la collectionnite et la peur de perdre.


Donc, je crois que ton mari aurait intérêt à rencontrer un thérapeute – psycho ou sexo – pour clarifier cette compulsion à collectionner les photos de fesses et des pratiques qui y sont liées et revenir a une scopophilie qui ne mette pas le couple en danger.


Maintenant, toi, sans être le thérapeute de ton mari, tu peux essayer de retourner la situation en ta faveur.


Quelques réflexions t !


Vous faites l’amour trois fois par semaines de façon tres satisfaisante et ton mari se montre créatif – c’est plutôt un bon rythme et une situation assez normale.


Ton mari semble donc tres intéressé par les fesses féminines, est ce que tu mets tes propres fesses en valeur pour exciter son désir et le satisfaire éventuellement par la sodomie ou des jeux de double pénétration avec un sex toy.


Je comprends que tu te sentes en concurrence avec son TOC dont l’une des caractéristiques est de devenir envahissants. Mais ce n’est pas toi en tant que telle qui est en cause, mais votre relation sexuelle telle qu’elle s’est établie. Vous passez la crise des 7 ans de vie de couple et il faut surement réévaluez votre relation et verbaliser vos nouvelles attentes notamment au niveau de votre vie intime. Je vous conseille de voir ou revoir ensemble le film «  7ans de mariage ». Ca pourrait être aussi une bonne base pour commencer un dialogue sur une note d’humour.


Mais ce qui serait sans doute, le plus intéressant, ca serait d’ajouter un nouveau jeu sexuel c'est-à-dire que tu lui proposes de chercher avec lui de nouvelles photos sur internet et que vous mettiez en scène en faisant l’amour la photo la plus excitante que vous ayez vu. Ce n’est peut être pas ta tasse de the mais ca te permettrait de rétablir un contact complice avec ton homme et de le déculpabiliser. Ce que tu ne peux changer, tourne-le à ton avantage !


Tu peux aussi lui proposer de voir avec lui des films pornos qu’il choisira lui-même. De cette façon, tu apprendras beaucoup de choses sur ce qui l’excite en ce moment sans qu’il ait besoin de le verbaliser.


Essaie de mettre en pratique, ces petits conseils et puis tiens moi au courant de façon que nous puissions adapter de nouveaux conseils a une situation qui va évoluer nécessairement.


Bon courage et surtout mets ceci en pratique avec une pointe d’humour et une pincée de sensualité.

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #Réponse aux questions

Repost 0

Publié le 30 Juillet 2009


La question de M...

Merci infiniement de cette réponse et ce partage.

Je vais attendre que mon copain ait fait son demi-marathon le 9 août prochain...et ensuite aborder cette question très directement avec lui. J'écris justement alors qu'il est en train de s'entrainer.

Je crois aussi qu'il y a quelque chose qui ne va pas dans notre relation évidemment à d'autres égard.

Mon ami m'a demandé de lui faire un strip-tease pour ses 40 ans, en 2005 et je n'ai dit ni oui, ni non. Or, je n'ai pas réussi. Cela est une montagne pour moi... L'idée de me "sentir sexy" me bloque. Je me demande si le fait que mon père ait été un pédophile (pour adolescents mâles) a à voir avec cette grande difficulté que j'ai à me livrer entièrement.

Ainsi, on dirait que mon chum "me boude" en quelque sorte et a décidé de créer une situation de tension telle, que ca soit moi qui lui fasse des avances. Cette façon de faire fait totalement l'inverse pour moi, puisque je ne me sens plus du tout certaine de son intérêt pour moi (puisque je n'ai pas acquiescé à sa demande de novembre 2005.. pour le strip-tease).

Il m'avait aussi partagé un fantasme à cet époque de décembre 2005, où il m'avait dit être excité à l'idée que je le vois uriner. J'avais été estomaquée. Mon étonnement n'a pas été une bonne chose à partager, car je crois que ca l'a peut-être bloqué ensuite pour autre chose. Bref, je suis tellement désolée et démunie, d'autant que ca ne me dérange pas du tout de le voir. C'est une situation très difficile... Un vrai fiasco.

Ca fait 9 ans que nous sommes ensemble et je crois que nous avions tous les deux une vision du couple aimant, complice, ami, collègue. Je suis très peinée de constater cette évolution qui ne va pas du tout dans le sens de ce que nous désirions au départ, j'en suis sûre. Merci encore d'entretenir ce lien avec moi et de me donner des informations pouvant m'aider à saisir la situation dans sa globalité,

Ma réponse

Chere M.....

J'ai éffacé quelques mots de ton mail afin de conserver ton anonymat et celui de ton mari.

Je pense que c'est une bonne chose d'en parler: le silence est la pire des solutions.

Maintenant, je vais te donner plusieures reflexions qui me sont venues.

C'est normal que tu ne sois pas a l'aise dans un strip tease, il faut etre un peu exhibitioniste, bien dans son corps et surtout que pour toi, cette pratique soit un stimulant sexuel. Le strip tease, c'est un metier et on ne s'improvise pas si facilement. Souvent des femmes me parlent de ce fantasme de leur compagnon et rencontrent les memes difficultés que toi. Donc je ne pense pas que cela soit lié à ton pére.

Pour ce qui est de le regarder uriner, bon!!!! c'est une petite perversion exhibitioniste un peu pipi - caca qui souligne peut etre une certaine immaturité sexuelle de ton mari. En plus ce n'est pas parce qu'on est partenaires sexuels
que l'on doit tout accepter.

Il est à l'évidence exhibitioniste et scopophile (il aime regarder) ce qui est assez fréquent chez les hommes. Pas de quoi s'inquiéter!!

J'ai peu d'éléments concernant ton mari mais je pense qu'il est tres anxieux et doit avoir une problématique par rapport au vieillissement et la mort. C'est assez frequement retrouvé chez les personnes qui font beaucoup de sport - le mythe de l'eternelle jeunesse. Ce qui serait confirmé par sa pratique taoiste. Il n'a pas choisi de pratiquer le Tao de la santé mais le Tao de l'Eternelle Jeunesse et s'il te prive de ses ejaculations c'est de peur de mourir avant l'heure :)

Tu peux lui dire ( si tu lui parle de ce que je te dis....) qu'il épuise tout autant son énergie vitale en courant trop. Je suis praticien en médecine tibétaine et je vais t'expliquer cela aussi simplement que possible.

Chaque choc des pieds sur le sol envoie une onde en direction du haut et affecte particuliéremnt les reins et plus precisement les cortico surrénales. Ces glandes liberent du cortisol dans le sang - anti inflammatoire donc antalgique et euphorisant. Cette sensation de bien etre que les sportifs appellent le deuxieme souffle. Le probleme, c'est que les reins sont le reservoir de l'energie ancestrale qu'il tient tellement a épargner en se privant de sexualité.

En occident, on appelle cela le syndrome de Selye (un canadien lui aussi - voir sur internet) qui se caracterise par des maladies et des morts precoces par épuisement. On retrouve d'ailleurs à l'autopsie, des augmentations de volume des cortico surrenales.

Bref, en courant, il épuise l'énergie des reins et donc s'épuise dans son ensemble. Comme je pense qu'il travaille aussi beaucoup, il ne se repose jamais et doit etre hypercompetitif. C'est une supposition!!!

En somme, je pense qu'il y a effectivement beaucoup de non dits dans votre couple et je vous conseille encore une fois, de faire quelques seances chez un thérapeute de couple afin d'y voir plus clair.

J'espere que votre conversation a venir sera fructueuse - peut etre pourriez vous lire un livre sur le tao sexuel ensembles. Tu y trouveras toutes les raisons pour lui demander de te faire l'amour et pour parler comme les taoistes
"Qu'il introduise la tige de jade dans la porte du Palais de l'Empereur Jaune et fasse pleurer les nuages...!"

a bientot

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #Réponse aux questions

Repost 0

Publié le 29 Juillet 2009

Un commentaire de H... à l'article Homme et Femme

alors c'est tout faux, combien d'hommes sont pertubés à savoir les nons-sentiments et refusent l'acte sexuel pour l'acte, je crois que vous vous basez sur l'hypocrisie d'article de médias-hommes ou sur l'hypocrisie mensongère des femmes disant le contraire de ce qu'elles pensent en réalité. En effet tout dépend de l'homme et tout dépend de la femme, certaines et même beaucoup ont une libido plus développée et pronconcé que beaucoup d'hommes, seulement les médias, la société, les tabous, et la religion font croire le contraire, voyez le nombre de sex-toys qui est vendu chaque année.

Ma réponse

Bonjour H.....

Tout d'abord, ce n'est peut etre pas la peine d'etre aussi véhément, n'étant ni un menteur, ni un hypocrite, ni un imcompétent et ce ne sont pas les tabous religieux qui "m'étouffent":) :)

Heureusement, aprés dix ans d'études au dela du Bac, je ne me base pas sur des articles de revues légeres ou sur des postulats religieux...Je suis athé militant et "bouffeur de curés" tout aussi militant, justement en raison des névroses sexuelles entre autre que la religion engendre. Je vis dans un pays - le Liban - ou je suis bien placé pour voir les ravages de la morale sexuelle repressive.

Je me base sur mes connaissances acquises durant ma formation qui n'avait rien de pudibonde, sur la lecture de revues scientifiques et des etudes tout aussi scientifiques. Enfin, je m'appuie aussi sur mon expérience en tant que thérapeute en sexologie et sur ma propre expérience de vie.

Je confirme donc que ce que j'écris dans cet article est fondé sur des connaissances de biologie, d'anthropologie, de psychologie et de sexologie publiées dans des revues serieuses et sur des enquetes non moins serieuses.

Par ailleurs, je te trouve tres méprisant pour les femmes qui ne répondraient que par (je te cite) "hypocrisie mensongere". C'est faux, en occident, les femmes répondent assez franchement en ce qui concerne leur sexualité car quoi que tu en penses, il y a tres peu de repression aujourd'hui. Et il en ressort que la majorité souhaitent d'abord une relation confiante, amoureuse et securisante avec un homme pour se donner pleinement à une sexualité qui peut etre dans ce cadre  très satisfaisante. Il faudrait venir voir ici en Orient, ce que s'est que l'hypocrisie ainsi que le poids des traditions sociales, culturelles et religieuses concernant la sexualité. C'est le quotidien de mes consultations.

Il est tout aussi exact que la sexualité masculine est beaucoup plus explosive et que la dimension affective est rarement indispensable à l'accomplissement d'un rapport sexuel pour un homme alors que la femme privilégie dans la majorité des cas, la dimension affective avant de se donner. Ce qui rend la sexualité des femmes moins évidente. Il y a bien sur des exceptions chez les hommes comme chez les femmes mais elles sont loin d'etre majoritaires.

Mais en meme temps, je pense que tu as tout a fait raison dans le cadre de la société occidentale hypersexualisée ou heureusement les femmes et les hommes ont des libertés d'etre et de vivre leur sexualité selon leur propres choix sans etre influencés par la Bible ou le Coran et j'en passe.

J'ai vécu en France jusqu'à l'age de 44 ans et il est vrai qu'il y a des femmes avec une trés forte libido et qui la revendiquent . Mais aussi mon expérience professionnelle et intime m'ont montré qu'il s'agit d'une minorité dans des cadres tres particuliers sociaux, culturels et citadins. Je suis moi-meme un libertaire, reichien et j'ai vécu les  "touzes" parisiennes et de nombreuses relations qui confirment totalement ce que tu dis. Mais je me dois de confronter mon experience des femmes telles que tu les decris avec une réalité sociologique et sexologique bien différentes.

Mais par exemple, en France meme, il suffit de revenir en province pour que la situation change et les problématiques des hommes et des femmes changent aussi totalement. Et ne t'en déplaise, je peux témoigner que je confirme avec 17 ans d'expérience, que 90 % des problématiques de couples sont conforment à ce qui est décrit dans l'article qui t'a scandalisé et inverse de mon expérience qui est un artefact lié au milieu libertaire que je fréquentais.

Maintenant, il y a aussi des hommes qui ne peuvent avoir de relations sans sentiment. C'est vrai, mais rare dans les faits et les faits sont tétus.... Les seuls hommes fonctionnant ainsi que j'ai rencontré étaient profondément religieux et pas forcement tres heureux d'etre ainsi. Mais bien sur, tout est possible et tout se voit quand il s'agit de sexualité.

Un mot encore sur les sextoys: effectivement, beaucoup de femmes achetent des sex toys mais plus encore d'hommes pour vivrent des fantasmes avec leur partenaire. Et la , je te renvoie a ta critique, montre moi des statistiques concernant les acheteurs de god et autres jouets!!!! Ceci dit, je recommande souvent l'achat de ces jouets qui permettent des variantes interessantes.

Mais j'ai remarqué que des femmes esseulées ont tendances a se satisfaire faute de pouvoir avoir une relation pour diverses raisons psychologiques. Et que les hommes vont proposer d'utiliser un god faute d'assumer une partie a trois. Alors, je crois que ce n'est pas aussi simple que tu le penses et , je le redis ta position est trés culturelle, tres occidentale.

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #Réponse aux questions

Repost 0

Publié le 25 Mai 2009


Réponse à une question de J.....

Bonjour Philippe,

 

Je fais partie des 80% des femmes qui sont clitoridiennes, se masturber serait –il nocif a la relation du couple sachant que je pourrais ne plus retrouver le plaisir dans la pénétration ?




Ma réponse
 


Bien sur que non J… le seul problème qu’il peut y avoir à se masturber, c’est de tomber dans une pratique compulsive où la masturbation va prendre la place de toute autre forme de rapports sexuels. (Certaines personnes des deux sexes peuvent s’y livrer 20 à 30 fois par jour ou bien des nuits entières – j’ai eu récemment un cas de ce type en consultation.)

 

Maintenant dans ton cas, où tu t’identifies en tant que clitoridienne, la masturbation fait partie d’une façon normale d’atteindre la satisfaction lors de la pénétration.

 

Etre clitoridienne, ne signifie pas que l’on ne ressent rien lors de la pénétration, mais simplement que le point de départ de l’orgasme se situe au niveau du clitoris. Si tu as bien intégrer ton vagin dans ton schéma corporel et l’a bien investi en tant que zone érogène, tu vas éprouver le besoin d’être prise, remplie et de la satisfaction, du bien-être et de la sécurité quand ton mari est en toi. Ton mari éprouve quelque chose de similaire lorsqu’il te pénètre.

 

Ensuite vous devez admettre que ton orgasme dépend de la stimulation de ton clitoris durant le rapport sexuel que la caresse soit effectuée par ton mari ou par toi-même.

 

Pour cela, il faut privilégier la position où ton mari te prend en se plaçant derrière toi.

 

Dans la position des petites cuillères, il pourra durant la pénétration, caresser très facilement ton clitoris. Cela s’avèrera très favorable pour atteindre l’orgasme ensemble.

 

Dans la position de l’approche du tigre, c’est toi qui pourras très facilement te caresser durant la pénétration. Cette position s’avèrera aussi très favorable pour atteindre l’orgasme ensemble.

 

Tu peux aussi choisir la position d’Andromaque qui te permettra une grande liberté du bassin. Tu pourras ainsi choisir l’inclinaison de celui-ci afin que ton clitoris frotte sur la verge de ton mari durant la pénétration. En te redressant, tu peux aussi caresser ton clitoris et tes seins tout en conservant la verge en toi – la plupart des hommes sont très amateurs de ce spectacle –

 

Tu vois, qu’au contraire de tes craintes, la masturbation s’intègre très bien à ta sexualité et loin de t’éloigner du plaisir vaginal, va au contraire rendre tout son intérêt à la pénétration de ton mari.

 

Un petit bémol cependant. Certain homme ne comprennent pas que la femme ne jouisse pas par la seule pénétration. Il faut donc expliquer à ces messieurs qu’ils ne sont pas en cause mais qu’il s’agit bien d’une situation naturelle, normale, très fréquente pour les femmes. Et il ne faut pas que la femme hésite à expliquer à son partenaire la façon de stimuler son clitoris de façon que le rapport soit satisfaisant pour les deux.

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #Réponse aux questions

Repost 0

Publié le 25 Mai 2009

Cher Philippe;

En réponse a la question que je vous ai posé auparavant, voila ce que j'ai remarqué suite a l'expérience que j'ai eu récemment, a fantasmer lors d'un rapport sexuel avec mon mari, eh bien a mon avis si tu es en train de pratiquer le sexe avec ton conjoint il serait intéressant de fantasmer pour assurer un plaisir total et un gout de l'interdit qui attise toujours les émotions, mais si avec ton mari tu faisais l'AMOUR, alors la, et c'est mon avis personnel, ce serait l'ultime triche et le summum de la duperie, surtout lorsqu'après l'orgasme tu te retrouves face a une personne que tu aimes mais qui malheureusement dans ta tète tu l'as trompé. Une personne qui se sent fière de t'avoir fait frémir alors que dans tes pensées tu te dis, je n’étais pas avec toi gros beta, pour un couple qui s'aime, pour un couple qui est en bonne santé, fantasmer serait malhonnête même si l'autre n'est au courant de rien. Lorsqu'on bâtit une vie de couple c'est mutuellement que ca se construit, dans le respect, la sincérité et l'honnêteté. Et ceci n'est qu'un avis purement personnel suite a une expérience toute aussi personnelle qui m'a semblée injuste vis a vis de mon partenaire.





Ma réponse


Chère J…

 

Tu as fait une expérience et personne ne peut te dire que tu as tord dans ce que tu as ressenti. C’est ton vécu. Juste quelques remarques : tu te places dans une position idéale, dans laquelle la relation est idéale et ceci appuyé sur des valeurs morales très fortes.

 

Et puis, il y a la réalité toute crue, toute bête, quotidienne, humaine du couple, de son évolution, de sa dynamique etc.

 

Un couple : ce n’est pas figé dans un état particulier, en bonne santé, toujours au top dans le désir et la satisfaction de celui-ci. Tu réponds à l’irruption du fantasme dans ta vie sexuelle par un autre fantasme : l’AMOUR. Tu supposes un état amoureux idéal, clair, lumineux, réciproque, fait de franchise, d’honnêteté, de sincérité..Ça s’appelle l’amour fusionnel qui voudrait qu’on partage tout avec l’autre, que l’autre soit identique à nous dans sa façon d'etre, de penser, de désirer, de se satisfaire etc... La vérité c'est que nous sommes des etres complexes, compliqués, tiraillés entre des forces et des aspirations mystérieuses qui nous échappent sans cesse.

 

L’expérience montre que l’AMOUR ça n’existe pas. Nous ne sommes pas des pages vides quand nous établissons un lien avec l’autre –Nous avons une histoire, des manques, des forces, un inconscient qui nous rapproche de l’autre pour des motifs qui sont tout ….sauf clairs. Que dira-t-on des femmes battues qui n’aiment que des hommes violents ! Des femmes soumises qui n’aiment que des hommes dominateurs ! Des femmes hyper protectrices qui n’aiment que des hommes alcooliques ! Et c'est vrai aussi pour les hommes!

 

De même,  la personne de tes fantasmes t’a manifestement fait jouir…Pourquoi ? Car elle n’existe pas ! Elle n’a pas toutes les qualités physiques, intellectuelles, morales que tu lui attribues : c’est une construction de ton mental. Tu aimes là où tu manques et tu as eu juste besoin de greffer ta frustration sur un corps et un visage d’homme sans réalité. Je ne dis pas que ton mari est insuffisant, c’est juste un problème de ton inconscient, une souffrance et un manque ontologique que certainement personne ne peut combler. Je te propose de te souvenir de ce que tu as vécu durant ton fantasme et d’observer quelles étaient les qualités de ton amant fantasmatique. Tu verras certainement que tu en as fait un personnage idéal, tout puissant et omniscient –l’être supérieur dont a besoin ton inconscient.

 

Tu vois donc qu’il ne s’agit pas d’une infidélité vis-à-vis de ton mari car ton amant n’a aucune consistance. C’est juste une cristallisation de tes manques inconscients ou pour parler comme Jung, une rencontre avec ton Ombre. Et ce qui t’a fait jouir : c’est le fantasme d’être remplie enfin par cette part qui te manque. Tous les êtres ont droit à leur part de mystère, de rêve, d’irrationnel : ce que l’on appelle le Jardin secret.

Tu as le droit de choisir de vivre la fusion - mais en sachant que c'est vivre un autre fantasme - souvent très destructeur. L'illusion de croire satisfaire l'autre en tout et que l'autre peut aussi nous combler totalement. C'est une forme de l'autarcie qui peut se reveler très enfermante et au total, très lourde à porter au bout de quelques années. En général, la fusion tient mal face au temps qui passe.

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #Réponse aux questions

Repost 0

Publié le 18 Mai 2009

Question de B.........

 

Mon copain veut me sodomiser et je n'ai jamais fait cela. Je n'ai rien contre essayer mais j'ai un peu peur. Comment dois-je faire?

 


Ma réponse:

Ce n'est pas vraiment toi qui dois savoir que faire mais c'est de la compétence de ton copain. La première des choses à savoir, c'est de te demander si tu veux vraiment expérimenter la sodomie.

Je vais te donner quelques indications sur cette pratique puis je t'expliquerai la façon de faire - à lire avec ton copain!!!

Une enquête sur la sexualité des français montrent une augmentation très nette de la pratique de la sodomie - 37 % des françaises déclaraient avoir pratiqué la sodomie en 2006 alors qu'elles étaient 24 % en 1992. Pour les hommes, ces taux s'élève à 45 % en 2006, contre 30 % en 1992. Ainsi, la sodomie fait partie des expériences que tentent des couples de plus en plus nombreux. Donc, tu vois ton cas n'est pas marginal. 


Il est commun de dire que la sodomie est douloureuse - oui et non. Si l'homme est expert et la femme consentante, ça peut être très facile et légèrement douloureux les premières fois. La sodomie n'est pas spontanément agréable (ou rarement agréable au début) mais elle le devient souvent par la suite, pour tous ceux qui la préparent correctement: physiquement et psychologiquement. Elle doit s'accompagner le plus souvent d'une masturbation du clitoris pour que la femme jouisse car l'orgasme anal existe mais il est rare. Il arrive que grâce à cette masturbation, la femme identifie peu à peu son orgasme et la pénétration anale.

Comment procéder?

Tu dois tout d'abord désirer la sodomie et être totalement consentante, sinon cela peut être très douloureux. Il ne faut jamais forcer sous peine de te bloquer définitivement. C'est donc à ton copain de prendre son temps, de te préparer, de te sécuriser etc. En effet le sphincter anal, quand il est préparé par des caresses, est assez élastique pour recevoir sans douleur un sexe, même de grande taille. L'anus ne se lubrifie pas contrairement au vagin, par conséquent, il est impératif d'utiliser un gel lubrifiant ou un lubrifiant naturel, comme la cyprine (mouillure vaginale) qui dans certains cas arrive jusqu’à l’anus. Ou bien encore la salive, grâce à l’annilingus. La vaseline est prohibée si vous utilisez des préservatifs car elle fragilise le latex.

Ton partenaire doit admettre qu’il n’accomplira pas forcément la pénétration anale dès la première fois où tu seras consentante. Il faudra qu’il essaye doucement, pénètre de quelques centimètres, attende ta dilatation etc… Si tu as mal, il faut le dire et vous recommencerez une prochaine fois.

Il faut que ton copain te donne un long anilingus (caresse de l’anus avec la langue appelée aussi feuille de rose) puis que qu’il introduise lentement son doigt majeur avec beaucoup de lubrifiant jusqu’à la première phalange et plus si tu le souhaites. Tu peux aussi pour te sécuriser introduire ton propre doigt dans ton anus ou un petit sextoy pour te rendre compte que ça ne fait pas mal. 

D’une façon générale, on ne passe pas un doigt, un sextoy ou une verge de l’anus au vagin car la flore bactérienne du rectum ne fait pas bon ménage avec le vagin. Il n’y a aucun problème à l’inverse du vagin à l’anus.


Quand vous aurez réussi la pénétration anale, je vous conseille de faire ainsi : Que ton copain reste immobile dans ton anus sans faire de va et viens et qu’il te masturbe jusqu’à ton orgasme. La position des cuillères est tout à fait indiquée – sur le coté et l’homme derrière. C’est très reposant et permet de prendre son temps. Quand tu auras pris ton orgasme, ton sphincter va se relâcher et ton partenaire pourra commencer à bouger en toi jusqu’à son éjaculation.

Si tu pratiques avec un partenaire de passage, tu dois absolument te protéger avec un préservatif, car le risque de contamination par le SIDA et l’hépatite est maximum. Si tu fais la sodomie avec un partenaire habituel dont tu connais le statut sérologique (Sida et Hépatite B et C), tu peux éviter le préservatif si tu es sur que ton copain est fidele. Cependant beaucoup de couples stables emploient systématiquement le préservatif, ce qui n'est pas sot!

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par lobsang sonam

Publié dans #Réponse aux questions

Repost 0

Publié le 18 Mai 2009


Question de J....

Salut Philippe, je m’appelle J…

 

Comment faire pour avoir l’orgasme en même temps que mon mari ? Serait-ce idéal?



Ma réponse:
 


Il faut bien se connaitre, être complice et se sentir responsable du plaisir de l’autre. Ca demande du temps et de la bonne volonté. Dans de rares cas, l’harmonie du couple est telle que la synchronisation des orgasmes se fait toute seule – mais c’est vraiment l’exception. D’une façon générale, l’homme étant plus rapide à jouir, c’est a lui d’apprendre à se contenir avec l’aide de sa femme.

 

Sur la technique et les principes : on va dire que l’homme doit chauffer sa femme avant de s’exciter lui-même. Il faut par tous les moyens amener la partenaire a réclamer la pénétration avec insistance.

 

Mis a part dans le cas d’un couple qui fonctionne bien et trouve spontanément la simultanéité des orgasmes, il faut éviter toute pénétration à froid de la femme. C’est le moment, d’explorer le corps de celle-ci en dehors des zones sexuelles afin de trouver les zones érogènes secondaires – nuque – épaules – ventre – aisselles – intérieur du coude et du poignet – pieds.

 

Cette exploration va ensuite se réduire progressivement et lentement autour des zones érogènes primaires seins – fesses – anus - intérieur des cuisses – aine – en remontant jusqu’à la vulve – A la fin de ce parcours sensuel, les doigts et la langue du partenaire s’occuperont activement du clitoris.

 

Quand la femme souhaite la pénétration, le bon amant fera attendre sa partenaire en n'accédant pas immédiatement à son désir. Il faut que le gland glisse entre les grandes lèvres, remonte et caresse le clitoris, redescende vers l’anus pour s’y attarder un instant puis remonte dans le vestibule du vagin pour pénétrer de quelques centimètres et ainsi de suite.

 

On peut alterner ce jeu sensuel avec un cunnilingus puis recommencer les frottements du gland.

 

A ce rythme là ; il ya gros à parier que c’est toi qui va imposer la pénétration. Apres, c’est juste une question de réglage et d’expérience dans le couple. Quand tu connaitras bien les signes précurseurs du plaisir de ton mari, tu pourras en te masturbant (eh oui, 80% des femmes jouissent par le clitoris) synchroniser vos deux orgasmes.

 

Maintenant, faut-il rechercher cette simultanéité : oui et non !

 

Non, car on perd de la spontanéité et à force de chercher, on ne trouve pas ! On se focalise sur l’orgasme et on passe a coté de toutes les nuances du plaisir sexuel. Il n’y a pas que l’orgasme pour être satisfait d’une relation sexuelle. On peut faire jouir l’autre – fellation et cunnilingus et être profondément satisfait(e) d’avoir prodigué cette caresse à l’autre qui s’endort dans nos bras.

 

Oui, car ça développe la complicité et l’harmonie du couple. Mais, il ne faut pas que ça devienne une démarche mécanique mais plutôt une découverte de l’autre, des façons dont il s’excite, de découvrir et d’expérimenter d’autres caresses et d’accepter que ça prenne un peu de temps…

Voir les commentaires

Rédigé par lobsang sonam

Publié dans #Réponse aux questions

Repost 0