Candamaharosanatantra - sexualité bouddhiste - Réponse à une question

Publié le 7 Mai 2009





Une question de C......

Bonjour Philippe; j'ai appris que tu étais aussi bouddhiste:) :) :) est-ce que tu pourrais me trouver le texte du Candamaharosanatantra sur la beauté de la sexualité vue par le Bouddhisme !
Un grand merci d'avance !    



Ma réponse.........

Oui, C.... je connais ce texte très libérateur en ce qui concerne la sexualité du point de vue du Bouddha. Cependant, je ne sais pas si tu es toi-même Bouddhiste, mais je t'encourage à pratiquer d'abord les principes du Petit Véhicule, puis du Grand Véhicule avant de te lancer dans les Tantra. En effet, les Tantra sont a plusieurs niveau de compréhension et ici, il y a des références à des notions complexes de la philosophie bouddhiste. Je te conseille donc de l'analyser soigneusement et même mieux, si tu es bouddhiste, de te le faire expliquer par ton Lama racine....

En tout cas, voilà le texte que j'aime beaucoup en ce qui me concerne et qui guide ma propre sexualité!!! 





« Quand j’enseigne
de renoncer à l’union sexuelle,

c’est pour que les êtres faibles du monde l’abandonnent.

J’enseigne tout ce qui aide les êtres du monde à mûrir.

Dans tous les discours et textes Abhidharma, les femmes sont dénigrées.

Celà s’adresse à des disciples de faibles capacités.

La vérité profonde est enseignée secrètement.

Pourquoi les premiers disciples et certains autres ont-ils calomnié les femmes ?

Le Seigneur Bouddha répondit :

Celà est fréquent chez les nouveaux disciples

comme pour d’autres qui vivent au royaume du désir

sans connaître le chemin de  la Libération

qui repose sur les femmes et qui permet de tout obtenir »

C’est avec son épouse Gopa que le Bouddha fit l’expérience de l’extase

en unissant le sceptre de diamant et le lotus.

Sans cette expérience, il n’aurait pas atteint l’Eveil.

La pratique de l’Eveil ne s’accomplira pas par ascétisme.

Aussi longtemps que l’esprit n’est pas purifié,

on ne porte pas de fruit et on est enchaîné par l’ignorance.

Celui qui, éprouvant du désir, réprime le désir, vit le mensonge.

Ce mensonge est un péché qui mène en enfer...

C’est pourquoi celui qui cherche l’Eveil doit pratiquer ce qui doit être pratiqué.

Renoncer aux objets de sens c’est se torturer soi-même par ascétisme.

Ne faites pas celà !

Quand vous voyez une forme, regardez !

De la même manière, écoutez les sons,

inspirez les parfums,

goûtez les saveurs exquises,

touchez les textures.

Servez-vous des objets des cinq sens,

vous atteindrez rapidement l’Eveil Suprême !

Pour parvenir à l’état de Bouddha,

prenez refuge dans la vulve d’une femme de valeur. »

 

Candamaharosana tantra

 

Rédigé par lobsang sonam

Publié dans #Réponse aux questions

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article