Les seins fémins et le plaisir

Publié le 31 Mars 2009

Toutes les femmes le savent, les hommes adorent les seins. Quelques chemisiers transparents, un décolleté plongeant… en les faisant voir sans les montrer, les séductrices savent agir de leurs charmes. Mais combien d’amants savent caresser ces rondeurs ?

 

S’il est bien stimulé, bien caressé, le sein se contracte, le mamelon durcit à mesure qu’il se gorge de sang. En érection, ils sont très sensibles aux caresses expertes. Les réactions des mamelons varient d’une personne à l’autre. Mais la plupart des hommes et les femmes aiment les voir, les caresser, malaxer, sucer et massés lors des préliminaires ou pendant l’amour.

 

Les femmes sont les seuls mammifères dont les seins sont proéminents même lorsqu’elles ne sont pas enceintes ou n’allaitent pas. Il est fréquent que les deux seins ne soient pas identiques et si l’un est plus gros que l’autre. Quelles que soient leurs tailles, les seins sont tous réactifs aux caresses. La sensibilité de la poitrine n’a rien à voir avec la taille.

 

Certaines femmes peuvent connaître un orgasme par la seule sollicitation de leur poitrine. Tandis que d’autres resteront de marbre. Dans ce cas, pas besoin de vous acharner et partez à la recherche d’une nouvelle zone érogène.

 

Les mamelons

 

Chez les deux sexes, les mamelons sont extrêmement sensibles. Alors ne les négligez pas avant ou pendant l’amour. Leur stimulation pourra décupler les sensations de plaisir des amants. Avec les doigts ou la langue, les mamelons sont des zones clés.

 

Les aréoles

 

Située autour des mamelons, cette zone de couleur différente (du brun au rose) contient une multitude de zones nerveuses. Mamelons et aréoles constituent la première marche vers le septième ciel. Si une barbe longue peut stimuler en douceur ces zones, sachez qu’une barbe courte est souvent trop dure pour qu’une stimulation orale soit accueillie avec ravissement.

 

 

Stimuler les seins

 

Maintenant vous voilà face au sein des seins. Ne restez pas désarmé et découvrez les caresses qui transformeront votre partenaire en véritable tigresse ! Sachez faire preuve de légèreté, avec un doigt léger comme une plume, taquinez gentiment les mamelons. Ne vous attardez pas, sachez vous faire désirer pour que chaque sollicitation soit une surprise plus délicate que la précédente.

 

Du bout des lèvres ou de la langue, titillez le mamelon. Caressez-le et sentez-le s’ériger peu à peu. Prenez-le dans votre bouche, léchez-le, soufflez dessus, sucez-les... Coincez-le délicatement entre vos dents, pour mieux laisser votre langue aller et venir avec toute l’improvisation et le talent dont elle est capable.

 

Les petits plus

 

Un peu de lubrifiant ou de salive et vous pourrez savamment alterner des sollicitations orales et tactiles. Pincer les mamelons avec les doigts, sollicitez-les avec votre langue. Avec votre visage entre les seins, laissez votre imagination agir. Un glaçon peut également corser ces jeux sensuels. Ils permettront de se faire dresser les mamelons avant que vous ne les réchauffiez dans un bouche-à-bouche salvateur et sensuel.

 

Lorsque l’excitation culmine, une sollicitation plus ferme peut accompagner l’extase de votre partenaire. Empoignades, massages, malaxages… C’est peut-être le moment d’une sollicitation plus virile. Attention cependant à ne pas brûler les étapes, restez à l’écoute de votre partenaire. Elle seule saura vous faire comprendre si vos jeux de mains sont les jeux coquins qu’elle préfère.

 

Des torsions du téton, des pincements délicats sans brutalité peuvent pimenter vos ébats. Mais si votre partenaire n’est pas sensible à ces sollicitations plus violentes. Sachez arrêter ce crescendo et descendez d’un cran.

 

 

Rédigé par lobsang sonam

Publié dans #Erotisme

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article