La position de la levrette

Publié le 24 Mars 2009

La levrette est l’une des positions les plus chargées de fantasmes, car elle est celle des mammifères quadrupèdes. Elle a donc, pour les humains, une connotation "animale" très forte qui laisse rarement indifférent : elle peut aussi bien être attirante que repoussante.


Cette ambiguïté est délicieuse pour beaucoup, car ce qui n’est pas très clair dans la sexualité, ce qui suscite à la fois l’envie et l’appréhension, peut provoquer une émotion inattendue et un plaisir intense…


 

Certaines femmes n’aiment pas tourner le dos à leur partenaire, ne pas le voir, ne pas l’avoir sous les yeux ; d’autres apprécieront au contraire d’être libérées du regard de l’homme, surtout s’il a l’habitude de scruter leur visage pour y repérer les signes de l’excitation. Elles peuvent ainsi se laisser aller plus facilement, s’abandonner à leur plaisir sans se demander comment celui-ci se lit sur leur visage. Sans le "face à face", elles peuvent parfois se concentrer davantage sur leur excitation sans être distraites par le regard de l’autre.


 

Les femmes aimeront être à quatre pattes ou à genoux, le buste ou seulement la tête en appui sur le lit, s’il est à bonne hauteur, sur le canapé ou tout autre meuble adéquat si on se permet des excursions hors de la chambre… Elles goûteront le plaisir de rester passives ou, au contraire, s’abandonneront au balancement de tout leur corps, joueront avec les mouvements de reins en accompagnant le va-et-vient du partenaire et renforçant son effet. Elles apprécieront aussi que leur clitoris soit librement accessible à sa main.

 

 

Les hommes aiment dans cette position la vision qui leur est offerte du corps féminin, la taille bien soulignée, les hanches et les fesses mises en valeur. La pénétration se fait au milieu de ces rotondités charnues qui sont une particularité érotique de l’espèce humaine (les guenons n’en ont pas !), que l’on peut apprécier tout au long de l’acte amoureux tandis que les mains caressent ces formes ou s’accrochent aux hanches.

La pénétration est habituellement moins profonde, les fesses maintenant l’homme à une certaine distance, ce qui peut s’avérer intéressant quand la verge est longue. En compensation, l’angle de la pénétration provoque souvent un plaisir plus intense chez l’homme comme chez la femme.

Au final, cette position permet de se libérer davantage, de jouer plus avec des fantasmes, d’avoir des sensations assez différentes dans le contact extérieur des corps comme dans la pénétration.

Rédigé par philippe

Publié dans #Erotisme

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article