Réeduquer l'anéjaculation

Publié le 24 Mars 2009

L'éjaculation retardée ou anéjaculation est un trouble sexuel masculin qui prend différentes formes et qui peut avoir de multiples causes. Une consultation psychothérapique s'avère souvent nécessaire.

Anéjaculation ou éjaculation retardée

 

L'éjaculation retardée est l'impossibilité d'accéder simultanément à l'orgasme et à l'éjaculation. Néanmoins, deux niveaux d'anéjaculation existent. Elle est définie comme totale lors d'un rapport sexuel, et seulement partielle lors de masturbation. Elle correspond donc à l'absence d'expulsion du sperme hors des voies génitales.

 

On parle de trouble primaire si l'anéjaculation existe depuis le début de la sexualité, même solitaire. A l'inverse, le trouble est considéré comme secondaire si l'homme a eu une période de sexualité tout à fait normale.

 

Des causes variées


L'éjaculation retardée peut être causée par des malformations des voies urinaires. Mais, elle peut être également la conséquence de troubles psychologiques (premier rapport sexuel difficile, problème remontant à l'enfance...) de toxicomanie ou de prises médicamenteuses (neuroleptiques notamment).

Enfin, chez les hommes plus âgés, la chirurgie de la prostate ou des voies urinaires peut également être une source de cette difficulté.

 

Les traitements

 

Il faut absolument consulter. Principalement psychologique, l'anéjaculation se trouve souvent résolue grâce à une psychothérapie ou une thérapie comportementale, recommandée par votre médecin. Toutefois si le problème ne peut se résoudre, sachez que des techniques pour recueillir le sperme dans le but d'une fécondation existent :

 

·         Le vibromassage qui stimule le pénis ce qui déclenche une éjaculation réflexe possible même sur verge molle.

 

·         L'électrostimulation stimule électriquement les muscles du petit bassin responsables de la séquence éjaculatoire.

 

 

 

 

Rédigé par philippe

Publié dans #Connaissances pour thérapeutes

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article